R&D

Chez AlgoSecure, nous accordons une importance significative à la recherche et à l’innovation. Cela est notamment possible grâce à nos Thinking Days. Ce sont 10 jours par an et par salarié qui sont librement consacrés à la formation et au développement de projets parallèles aux missions principales de chacun.

Nous finançons également deux thèses Cifre, avec pour objectif de faire avancer la connaissance générale sur les nouvelles technologies, telles que l’IoT (Internet of Things).

recherche developpement

Une thèse Cifre sur la sécurité de l’IoT

À travers ce projet confié à Jonathan, nous cherchons à évaluer la sécurité des réseaux d’objets connectés, au moyen de tests d’intrusion. Après une recherche bibliographique, nous en avons conclu que les outils et méthodologies actuels ne permettent pas de réaliser efficacement des tests d'intrusion sur des réseaux d'objets connectés.

Plutôt que de redéfinir entièrement une méthodologie propre à l'IoT, nous nous focalisons sur les étapes qui semblent différentes selon le contexte (IT ou IoT). Il s’agit des étapes de reconnaissance et d'analyse des vulnérabilités.

L'objectif du projet est de proposer un outil d'assistance aux différentes étapes d'un test d'intrusion adapté au réseau IoT. Pour cela, nous travaillons sur une modélisation et une méthodologie implantées au sein d'une plateforme pour réaliser l’évaluation assistée de la sécurité d’un éco-système IoT. Plusieurs articles de blog présenteront ce projet et ses premiers avancements de façon plus détaillée.

Un nouveau projet de thèse Cifre

Nous finançons également la thèse de doctorat de notre juriste spécialisée en droit du numérique. Ces travaux viseront à cerner le statut juridique des activités de tests d’intrusion. Cela permettra d’élever le niveau de sécurité juridique qui entoure la réalisation de ces prestations, à la fois pour les prestataires et pour les commanditaires.

Nous finançons également la thèse de doctorat de notre juriste spécialisée en droit du numérique. Ces travaux viseront à cerner le statut juridique des activités de tests d’intrusion. Cela permettra d’élever le niveau de sécurité juridique qui entoure la réalisation de ces prestations, à la fois pour les prestataires et pour les commanditaires.